L'heure du crime podcast

L'ENQUÊTE - Christian Van Geloven : un monstre en liberté

0:00
15:26
Recuar 15 segundos
Avançar 15 segundos
Le 19 octobre 1991, Ingrid Van de Portaele et Muriel Sanchez jouent dans le jardin d'une maison d'un lotissement d'Elne. Les deux cousines sont âgées de 10 ans. Vers 16 heures, elles préviennent leurs parents qu'elles vont acheter des bonbons au tabac du coin. Vingt minutes plus tard, les deux fillettes ne sont pas revenues. La gendarmerie est prévenue et cette double disparition est immédiatement prise au sérieux. Dans la soirée et le lendemain, des barrages sont installés sur les routes, les points d'eau sont sondés, les bois explorés. 300 gendarmes et 600 volontaires sont mobilisés pour participer aux battues, mais aucune trace d'Ingrid et Muriel. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 11 octobre 2021

Mais episódios de "L'heure du crime"

  • L'heure du crime podcast

    L'INTÉGRALE - Pierre Dubois : un meurtre au collège

    39:23

    Pierre Dubois a été condamné trois fois pour le meurtre de la principale du collège où il travaillait dans la banlieue de Troyes. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 18 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'ENQUÊTE - Pierre Dubois : un meurtre au collège

    14:53

    Le 21 avril 1993, le lycée Pierre Brossolette, dans la banlieue de Troyes est vide. On est en pleines vacances de Pâques. A 13h40, le concierge arpente le couloir de la direction et est surpris de trouver la porte de la principale entrouverte. La pièce est en désordre, Denise Descaves gît sur le dos, un cordon de téléphone enroulé autour du cou, un coupe-papier planté en plein cœur. La police est alertée. Il semblerait que Denise Descaves, enfermée dans son bureau a ouvert à son tueur, rien n'a été volé. Personne n'a rien vu, rien entendu. Le rapport du premier légiste, le docteur Lambert, évalue l'heure du décès entre 13h15 et 14h00. Qui pouvait en vouloir à Denise Descaves ? Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 18 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    Não percas um episódio de L'heure du crime e subscrevê-lo na aplicação GetPodcast.

    iOS buttonAndroid button
  • L'heure du crime podcast

    DÉCOUVERTE : Les voix du crime - Meurtre d'Anne Barbot : comment les « amants diaboliques » ont été confondus

    30:50

    Un samedi matin de mars 2013, Anne Barbot ne se présente pas à son travail. Son mari signale sa disparition aux gendarmes qui prennent l'affaire au sérieux. Didier Barbot remue ciel et terre pour retrouver son épouse. Fragile à cause d'une demande d'adoption qui n'avance pas, a-t-elle pu disparaitre volontairement ? Ou bien a-t-elle fait une mauvaise rencontre ? Tout bascule quand le corps de la disparue est retrouvé calciné dans le coffre de sa voiture. En parallèle, les enquêteurs découvrent que, malgré les apparences, Didier Barbot n'est pas le mari accablé qu'il prétend être... L'adjudant Philippe Méthivier, qui a dirigé l'enquête, est la "Voix du crime" de cet épisode de Thomas Prouteau, consacré au meurtre de Anne Blin, épouse Barbot.
  • L'heure du crime podcast

    L'INTÉGRALE - Le mystère Pierre Goldman : de la révolution au braquage

    39:10

    Pierre Goldman, jeune révolutionnaire est devenu un braqueur de haut vol avant d'être assassiné en 1979 en pleine rue à Paris. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 15 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'ENQUÊTE - Le mystère Pierre Goldman : de la révolution au braquage

    15:17

    Le 19 décembre 1969, vers 20 heures, Simone Delaunay et Jeanne Aubert, pharmaciennes s'affairent à servir un dernier client lorsqu'un homme fait soudain irruption dans l'officine et brandit une arme. Il demande à se faire remettre la caisse. Un couple qui rentre aperçoit sa silhouette. Ils pensent immédiatement à un braquage et se précipitent au café du coin pour donner l'alerte. Un jeune gardien de la paix en civil se rend immédiatement sur les lieux. Sur le terre plein, il empoigne le braqueur qui s'enfuit. Les deux hommes se battent. Le braqueur lui tire dans le ventre et s'enfuit. Dans la pharmacie, la police retrouve les corps de Suzanne Delaunay, 57 ans et Jeanne Aubert, 26 ans. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 15 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'INTÉGRALE - L'anesthésiste de Besançon : un empoisonneur en série ?

    39:44

    En tout, neuf des patients empoisonnés âgés de 4 à 80 ans sont morts des suites de complications survenues lors d'opérations le plus souvent bénignes : opération de la hanche, de l'épaule ou encore ablation des amygdales la justice le soupçonne donc d'avoir empoisonné « avec préméditation » ou « sur personne vulnérable » vingt-quatre personnes depuis 2008, faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 14 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'ENQUÊTE - L'anesthésiste de Besançon : un empoisonneur en série ?

    15:03

    Le 11 janvier 2017, Sandra Simard doit se faire opérer du dos dans la clinique Saint-Vincent à Besançon. L'intervention se déroule normalement jusqu'à ce que Sandra soit victime d'une crise cardiaque. L'anesthésiste demande alors l'aide de son collègue, le docteur Péchier. Ce dernier réussit à sauver la mère de famille, mais cette intervention va attirer l'attention. Neuf jours après le premier accident, un deuxième patient de la clinique est victime d'un arrêt cardiaque en pleine opération chirurgicale. Il est sauvé, mais on trouve dans la poche de perfusion un excès anormal de potassium. La direction de la clinique Saint-Vincent alerte le parquet de Besançon de ces incidents. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 14 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'INTÉGRALE - L'affaire Roland Moog : un meurtre presque parfait

    39:56

    Un meurtre sans équivalent dans les annales judiciaires...Le meurtre d'une jeune femme enceinte de 9 mois. Le meurtrier, Roland Moog, compagnon de la victime, Carole Prin, et père de l'enfant à naître, était projectionniste au cinéma « Le Star » à Strasbourg. Passionné de films d'Hitchcock, il a inventé un scénario machiavélique pour se créer un alibi et échapper aux poursuites. C'est le frère jumeau du meurtrier qui découvrira les corps, enfermé dans une malle appartenant à Roland Moog, 4 ans après la disparition mystérieuse de Carole. Condamné à 25 ans de prison avec une période de sûreté de 15 ans, en 2001. Invités : Maitre Eric Braun, avocat de Roland Moog Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 13 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'ENQUÊTE - L'affaire Roland Moog : un meurtre presque parfait

    16:09

    Le 17 mai 1995, Roland Moog est installé dans la cabine de projection du cinéma Star, à Strasbourg. A 21h30, le téléphone sonne à la caisse du Star. C'est un appel pour lui. Il discute avec sa compagne, Carole Prin. Elle le prévient qu'elle est sur le point d'accoucher et se rend à la clinique Sainte-Anne. Il lui répond affolé qu'il la rejoint. Roland Moog se fait remplacer par un collègue et file à l'appartement. Il prend le sac de Carole et emmène les deux chiens chez une de leurs amies qui habite à la campagne. Chez elle, il téléphone à la clinique, mais à la réception on lui répond qu'aucune patiente n'a été admise sous le nom de Carole Prin. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 13 octobre 2021
  • L'heure du crime podcast

    L'INTÉGRALE - Tommy Recco : le tueur qui se prend pour le Christ

    38:20

    Il est l'un des plus vieux détenus de France. A 87 ans, il vient de demander, après 38 ans de prison, sa 21ème libération conditionnelle. Nous revenons sur le parcours sanglant de cet homme, condamné deux fois à perpétuité pour un total de 7 meurtres, dont celui d'une fillette de 11 ans. Ecoutez L'heure du Crime avec Jean-Alphonse Richard du 12 octobre 2021

Descobre o mundo dos podcasts com a app gratuita GetPodcast.

Subscreve os teus podcasts preferidos, ouve episódios offline e obtém recomendações fantásticas.

iOS buttonAndroid button