Le Book Club podkast

Rebecca Amsellem : Leçons de vie et d’écriture

0:00
21:10
Do tyłu o 15 sekund
Do przodu o 15 sekund

Rebecca Amsellem est la créatrice de la Newsletter féministe Les Glorieuses. Dans cet épisode du Book Club, elle recommande le livre méconnu d’une icône féministe : "Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds", signé par Virginia Woolf. « C’est un de ces fameux à côté, de ces livres à côté. Ce n’est pas un chef d'œuvre de Virginia Woolf. »


Il regroupe des articles, des conférences, des réflexions sur la lecture et l’écriture compilés par l’autrice sur une dizaine d’années.

C’est un des premiers livres qui a marqué Rebecca Amsellem. « Ce que j’adore dans ce livre c’est qu’on découvre une Virginia Woolf qui est extrêmement drôle, extrêmement fine. Qui a une peur bleue des critiques. Les critiques c’était vraiment des personnes qui la terrifiait »


"Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds" l’a inspiré à plusieurs reprises pour l’écriture de ses newsletter des Glorieuses.

« J’ai un rituel d’écriture. Quand je dois écrire quelque chose, j’ai des ouvrages que je relis pour m’imprégner du style des autrices et il y a notamment cet ouvrage. Ça me remet en condition et ça me permet d’essayer d’atteindre le style auquel j’aspire. Ce qui n’est pas encore le cas, mais j’y aspire. »


Pour Rebecca Amsellem, ce livre de Virginia Woolf s’inscrit dans la littérature féministe comme une oeuvre visionnaire et intemporelle : “Je trouve ça intéressant aujourd’hui de lire la manière dont elle, elle vivait cette époque là (des années 20-30 en Angleterre) parce que la plupart de ses commentaires peuvent être appliqués aujourd’hui. »


Empli d’humour et d’esprit, cet “à côté” de Virginia Woolf a donné l’envie, à Rebecca Amsellem, de mêler écriture et humour : “ C’est une personne qui a tellement d’auto-dérision, qui est tellement drôle, on n’y pense pas forcément mais c’est le cas. Il y a un imaginaire autour de Virginia Woolf qui est très sombre, lié au fait qu’elle se soit suicidée, mais ça n’a pas été une suicidée toute sa vie”.


Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Rebecca Amsellem répond aux questions de la journaliste Marie Salah. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Capucine Rouault a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage.


Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.


Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com


Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Więcej odcinków z kanału "Le Book Club"

  • Le Book Club podkast

    Laura Nsafou: Identités plurielles (Live au Paris Podcast Festival)

    50:18

    A l’occasion de la sortie de notre livre “Une bibliothèque féministe”, co-édité avec les Editions de l’Iconoclaste, Agathe Le Taillandier a rencontré Laura Nsafou au Paris Podcast Festival.Écrivaine et bloggeuse afro-féministe, Laura Nsafou a publié plusieurs romans et albums jeunesse. Son dernier roman afrofuturiste, “Nos jours brûlés”, est paru récemment aux Éditions Albin Michel. Dans cette rencontre en public avec Agathe Le Taillandier, elle raconte comment l'invisibilisation des afrodescendants dans la littérature française a motivé l’écriture de son Oeuvre, et notamment de son premier album jeunesse, le best-seller  “Comme un million de papillons noirs” (Editions Cambourakis). Ce livre raconte l’histoire d’Adé, une petite fille Noire qui, à force d'être moquée à l’école, n’aime plus ses cheveux crépus. “J’ai voulu non seulement partir de ma propre expérience et créer quelque chose de poétique autour, quelque chose qui amène à l’estime de soi, mais qui puisse aussi amener une discussion sur la responsabilité collective que l’on a”.  Laura Nsafou nous parle aussi des lectures qui furent au fondement de son afro féminisme, comme le roman d’Ysiaka Anam, “Et ma langue se mit à danser”, paru aux Editions de la Cheminante. “Comment on essaye de mettre en dialogue les différentes facettes de nos identités ? Ysiaka Anam l'a merveilleusement bien fait je trouve”. Dans cet épisode, vous entendrez aussi des auditrices du Book Club parler des livres qui ont participé à construire leur vision du féminisme. Cet épisode a été enregistré en direct au Paris Podcast Festival. Laura Nsafou répond aux questions d’Agathe Le Taillandier. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage de cet épisode. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Anne Berest : L’amour à trois

    19:37

    Si vous aimez le Book Club, vous allez dévorer Une bibliothèque féministe, notre livre co-édité avec les Editions de l’Iconoclaste, dans lequel Agathe Le Taillandier rassemble 18 femmes : chacune signe un texte dans lequel elle  partage sa lecture fondatrice dans son parcours féministe. Un livre qui donne envie d’en lire plein d’autres que vous trouverez dans toutes les bonnes librairies.  Et si vous souhaitez avoir accès à des épisodes exclusifs ainsi qu’aux coulisses de la création de nos podcasts (avant-premières de nos nouveaux podcasts, rencontres en ligne, soirées de lancement, bonus inédits... ) vous pouvez vous abonner au Club Louie, à partir de 5 euros par mois ! Anne Berest est écrivaine. Dans son dernier roman, “La Carte Postale”, publié aux Éditions Grasset, elle reconstitue l’histoire de ses aïeux qui ont trouvé la mort en camps de concentration.  Lectrice compulsive depuis son plus jeune âge, l’écrivaine nous explique qu’elle voit dans sa bibliothèque les différentes couches géologiques d’une roche. “C’est comme si je regardais les différents appartements dans lesquels j’ai habités, comme si je revoyais les différentes amours que j’ai eues dans ma vie, les anniversaires, les voyages, parce que chaque objet-livre, renvoie à un moment, à un lieu, à un appartement, à quelqu’un.” Dans ce nouvel épisode du Book Club, Anne Berest se remémore sa rencontre avec Marguerite Yourcenar lors du confinement, devenue relation passionnelle de lectrice à autrice. “Dans cette période difficile, j’ai eu la sensation de vivre un miracle, comme de rencontrer une amie incroyable”. Le roman qui a bouleversé Anne Berest c’est “Le coup de grâce”, dans lequel se tisse une histoire tragique de triangle amoureux, au cœur des pays Baltes, ravagés par la guerre. “Dans ces histoires d’amour éconduit, on est souvent focalisé sur le personnage de celui qui souffre, celui qui aime sans retour. Alors que là, ce que je trouve très intéressant, c’est qu’on est dans l’intimité, dans le regard, non pas de la victime mais du bourreau, de celui qui n’aime pas.” Un livre qui a déclenché chez Anne Berest une passion et une admiration pour Marguerite Yourcenar, “romancière historienne”, avec qui elle partage une même démarche d’écriture. “Depuis plusieurs livres je me plonge dans des figures du passé, j’essaye d’entrer en elles, pour à la fois éclairer leur regard avec mes yeux d’aujourd’hui, et inversement, faire venir leur culture passée sur notre époque. Ce double mouvement, dans lequel j’inscris mon écriture, correspond à son sillage.”Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Anne Berest répond aux questions de la journaliste Antonella Francini. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Julia Courtois a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Nie przegap odcinka z kanału Le Book Club! Subskrybuj bezpłatnie w aplikacji GetPodcast.

    iOS buttonAndroid button
  • Le Book Club podkast

    Rebecca Amsellem : Leçons de vie et d’écriture

    21:10

    Rebecca Amsellem est la créatrice de la Newsletter féministe Les Glorieuses. Dans cet épisode du Book Club, elle recommande le livre méconnu d’une icône féministe : "Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds", signé par Virginia Woolf. « C’est un de ces fameux à côté, de ces livres à côté. Ce n’est pas un chef d'œuvre de Virginia Woolf. »Il regroupe des articles, des conférences, des réflexions sur la lecture et l’écriture compilés par l’autrice sur une dizaine d’années. C’est un des premiers livres qui a marqué Rebecca Amsellem. « Ce que j’adore dans ce livre c’est qu’on découvre une Virginia Woolf qui est extrêmement drôle, extrêmement fine. Qui a une peur bleue des critiques. Les critiques c’était vraiment des personnes qui la terrifiait »"Les livres tiennent tout seuls sur leurs pieds" l’a inspiré à plusieurs reprises pour l’écriture de ses newsletter des Glorieuses. « J’ai un rituel d’écriture. Quand je dois écrire quelque chose, j’ai des ouvrages que je relis pour m’imprégner du style des autrices et il y a notamment cet ouvrage. Ça me remet en condition et ça me permet d’essayer d’atteindre le style auquel j’aspire. Ce qui n’est pas encore le cas, mais j’y aspire. »Pour Rebecca Amsellem, ce livre de Virginia Woolf s’inscrit dans la littérature féministe comme une oeuvre visionnaire et intemporelle : “Je trouve ça intéressant aujourd’hui de lire la manière dont elle, elle vivait cette époque là (des années 20-30 en Angleterre) parce que la plupart de ses commentaires peuvent être appliqués aujourd’hui. »Empli d’humour et d’esprit, cet “à côté” de Virginia Woolf a donné l’envie, à Rebecca Amsellem, de mêler écriture et humour : “ C’est une personne qui a tellement d’auto-dérision, qui est tellement drôle, on n’y pense pas forcément mais c’est le cas. Il y a un imaginaire autour de Virginia Woolf qui est très sombre, lié au fait qu’elle se soit suicidée, mais ça n’a pas été une suicidée toute sa vie”. Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Rebecca Amsellem répond aux questions de la journaliste Marie Salah. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Capucine Rouault a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Cécile Coulon: sortir du gouffre

    24:48

    Cécile Coulon est écrivaine. Son dernier roman, “Seule en sa demeure”, est paru en août aux éditions de l'Iconoclaste. Au sein de cette même maison, elle co-dirige l’iconopop, une collection de textes courts et poétiques. Dans ce nouvel épisode du Book Club, Cécile Coulon compare ses livres à “ses professeurs”, indispensables chez elle, semblables à des “lumières”. “Ma bibliothèque dit beaucoup de choses de moi puisqu'elle renferme tout ce qui me touche intimement, tout ce qui m’émeut, tout ce qui m’éduque”. Elle a choisi de nous parler d'un livre qui l'a particulièrement bouleversée alors qu'elle sortait de l'écriture de son roman "Trois saisons d'orage". Courte fable en huis clos, Le Puits, signé par l'écrivain espagnol Iván Repila, raconte l'histoire de deux frères, le Grand et le Petit, qui se retrouvent au fond d’un puits et essayent de s’en sortir. Ce conte cruel les observe sortir de l’enfance malgré eux, en découvrant les désirs de haine et de vengeance. Unis par leur fraternité, l’amour seul résiste à l’épreuve qu’ils doivent surmonter. En se replongeant dans cette lecture, l’écrivaine nous confie l’écho qu’a eu cette “œuvre complète” dans sa vie.   “J’étais à une période où j'essayais de me hisser hors d’un lieu où je me sentais un petit peu pétrifiée et immobile, comme ces deux enfants dans le livre, essayent à de nombreuses reprises de se hisser hors de ce puits.” Une lecture physique et sensorielle qui a accompagné Cécile Coulon, dans un nouveau moment de vie. “Lorsque je l'ai terminé j’étais dans un état second. Je savais que je venais de lire un grand livre, un ouvrage important. Je savais que ce texte allait avoir des répercussions sur moi, sur ma façon d’écrire, sur ma façon de penser.”Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Cécile Coulon répond aux questions de la journaliste Antonella Francini. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Marjolaine Roget a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage.Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com  Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Pauline Harmange: Promesses et promises

    23:37

    Pauline Harmange est militante féministe et autrice de l’essai à succès Moi les hommes, je les déteste. Son premier roman Aux endroits brisés paraît le 29 septembre chez Fayard. Dans cet épisode du Book Club, elle recommande un classique de la littérature britannique, Orgueils et Préjugés de Jane Austen. Pour Pauline Harmange, ce roman constitue une charnière dans sa vie : « C’est le premier roman que j’ai lu d’une autrice classique dans ma construction de personne féministe et aussi d’écrivaine. C’est un roman classique qui parle d’amour et pour moi ça a été une grande révélation et aussi un moteur ».Orgueils et Préjugés raconte une histoire d’amour dans l’Angleterre de la fin du 18ème siècle où les mariages et les fortunes régissent les familles. Dans celle des Bennett c’est Elizabeth qui est au cœur de l’intrigue entre un voisin aisé et Mr. Darcy, un homme influent et tout aussi riche. Lu pour la première fois à son adolescence, ce roman d’amour et d’humour a accompagné Pauline Harmange dans des moments difficiles et a été un véritable soutien pour l’autrice :« C’est mon premier “livre-bouée” et mon premier objet d’obsession saine. Si les premières fois où j’ai lu Orgueils et Préjugés, c’était juste une fabuleuse histoire d’amour extrêmement prenante, en grandissant et en affûtant mon œil c’est aussi devenu un texte extrêmement bien raconté avec une maîtrise de l’humour qui pour moi est vraiment jouissive ».Pour Pauline Harmange, Orgueils et préjugés est un manifeste pour la féminité, qui l’a incitée au fur et à mesure des années à embrasser la sienne : « C’est un livre qui, à l’adolescence, m’a réconcilié avec quelque chose de compliqué pour moi, c’était de devenir une femme. »Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Pauline Harmange répond aux questions de la journaliste Antonella Francini. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Capucine Rouault a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Naila Keleta-Mae: l’imagination au pouvoir

    19:32

    Naila Keleta-Mae est une artiste pluridisciplinaire canadienne. Elle est poétesse, dramaturge, autrice, interprète et enseigne l’art dramatique à la l’Université de Waterloo. À travers ses recherches, elle explore les questions de race et de genre et développe notamment au sein de son université un programme de recherche artistique intitulé “Black and Free”. Dans cet épisode du Book Club, Naila Keleta-Mae raconte comment ses luttes et le regard qu’elle porte sur la poésie ont été guidés par l’ouvrage Sister Outsider, essais et propos d’Audre Lorde, sur la poésie, l’érotisme, le racisme, le sexisme (disponible en français aux Éditions Mamamélis). Alors qu’elle avait une vingtaine d’années, Naila Keleta-Mae découvre ce recueil d'essais qui n’a ensuite jamais cessé de l’inspirer et de la porter. Aujourd’hui encore, elle enseigne Sister Outsider à ses jeunes élèves. “Avec Audre Lorde, à ce moment-là dans ma vie, il n’y avait pas de distance, je sentais que c’était comme si elle me parlait.” “La poésie n’est pas un luxe, c’est une nécessité”: cette façon de penser la poésie, Naila Keleta-Mae s’en est imprégnée. Pour elle, écrire un poème c’est lutter pour l’imaginaire au quotidien. “C’est par la clarté et la simplicité de la poésie, que les femmes, et en particulier les femmes Noires, peuvent se connecter avec des forces plus grandes que la vie quotidienne et ses défis”. Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Naila Keleta-Mae répond aux questions de la journaliste Marie Salah. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Marjolaine Roget a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage.Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Olympe de G : passionnément

    27:50

    Olympe de G. est réalisatrice de films porno féministes, et est à l’origine des podcasts érotiques Voxxx et Coxxx. Dans cet épisode du Book Club, Olympe de G. partage une lecture de jeunesse, Passion simple, un roman autobiographique d’Annie Ernaux. “C’est un livre qui décrit la passion charnelle, déraisonnée, complètement obsessionnelle de cette femme d’une intelligence rare pour un homme marié qu’elle connait à peine, mais qui remplit toute sa tête et tout son corps.” Annie Ernaux exprime son état d’attente perpétuelle pour cet homme qui a colonisé son esprit jusqu’à devenir son unique objet de désir. “Ce qui compte en fait là, c’est ce qui se passe entre elle et elle-même. Cet emballement du cerveau, du coeur, du sexe, pour cet objet.” Passion simple explore donc l’intimité d’une femme de façon “crue, analytique, sans jugement” ce qui “laisse justement toute la latitude pour s’identifier”. “Je me suis rendue compte de la vertu que ça avait de travailler avec son intime”. Ce livre fondateur pour Olympe de G. fait écho à son amour pour le désir, autant qu’à ses récents questionnements sur l’hétéronormativité. “Au-delà de l’histoire passionnelle, sentimentale et sexuelle, elle raconte aussi la disponibilité féminine face à l'indisponibilité masculine”. Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Olympe de G. répond aux questions de la journaliste Raphaële Kranjcevic. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Capucine Rouault a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Agnès Hurstel : Copier coller

    23:07

    Agnès Hurstel est comédienne et humoriste. Elle est la créatrice de la série Jeune et Golri visible actuellement sur OCS. Dans cet épisode du Book Club, elle recommande un livre qui, à sa lecture, a résonné comme un véritable écho à sa vie.Il s’agit du roman autobiographique Le coût de la vie de Deborah Levy : “ C’est trop bien quand tu lis un livre et tout d’un coup on est dans ton cerveau et c’est toi qui parle. C’est pas possible quoi, l’auteure elle a eu accès à ton intimité.”Le coût de la vie raconte l’histoire de l’autrice britannique Deborah Levy qui, à 50 ans, va vivre un divorce difficile. Elle change de vie et passe d’une grande maison Victorienne à un petit appartement au sixième étage dans le nord de Londres, seule avec ses deux filles :  “ Elle va s’acheter un vélo électrique et réfléchir à la liberté, l’écriture, la féminité, ce que c’est que d’être auteure, ce que c’est l’auto-fiction et comment on fait quand on change de vie”. Une ode à la solitude choisie, qui a inspiré Agnès Hurstel dans son écriture, mais qui l’a aussi encouragée à embrasser la liberté : “ C’est vraiment hyper intéressant sur ce que ça raconte de ce qu’est être une femme aujourd’hui et sur la quête d’une vie à soi quand tu es dans un endroit qui ne t’appartient plus. “Dans Le coût de la vie, Deborah Levy questionne la féminité et le rapport à la maternité. Des réflexions émancipatrices que partage Agnès Hurstel : “ Elle dit un truc incroyable sur les mères, elle dit que sa mère a été super libre et dans le livre je trouve que par pointillés Deborah Levy nous indique ce qu’est être une mère qui est avant tout une femme, pas juste une mère. J’adore ce qu’elle dit sur la féminité ”. Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Agnès Hurstel répond aux questions de la journaliste Antonella Francini. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Capucine Rouault a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Marion Séclin : faire sa loi

    22:30

    Marion Séclin est comédienne, réalisatrice et militante féministe. Elle est également fondatrice de l’association Faiseuse, pour laquelle elle a signé le podcast La Théorie et la Pratique, une fiction épistaudio sur le couple libre, disponible depuis juin 2021.Dans ce dernier épisode du Book Club avant l'été, Marion Séclin marque une pause dans son visionnage de la série Hercule Poirot pour partager son attachement à Agatha Christie: “Ce qui me frappe chez Agatha Christie c’est l’intelligence avec laquelle elle est capable de te faire rester jusqu’au bout, sans te vendre une enquête. Elle te donne juste ce qu’il faut. Elle est vraiment comme une vilaine charmeuse”. Elle a d’ailleurs choisi de parler d’un de ses best-sellers, Ils étaient dix. Dans ce roman policier, dix personnes invitées sur une île mystérieuse sont assassinées les unes après les autres suivant les couplets d’une inquiétante comptine...Une histoire qui a effrayé Marion Séclin enfant et dont la relecture adulte a fait remonter de nombreuses questions sur la justice et la vengeance : “Quand je me suis retrouvée dans une phase de cyberharcèlement où j’avais l’impression que personne ne ferait jamais justice pour moi, je me suis dit que j’allais aller la faire moi-même”.Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Marion Séclin répond aux questions de la journaliste Florence Epandi qui a également fait le montage de cet épisode.Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.
  • Le Book Club podkast

    Agnès Martin-Lugand : conte d'été

    25:11

    Agnès Martin-Lugand est autrice. Son dernier roman, La Datcha, est paru en mars 2021 chez Michel Lafon. Dans cet épisode du Book Club, Agnès Martin-Lugand recommande Gabrielle, le premier tome de la série Le goût du bonheur, signé par Marie Laberge : “Ce roman est la synthèse de ce que je recherche en tant que lectrice et de ce à quoi j’aspire en tant qu’auteure”. Il raconte l’histoire de l’émancipation de Gabrielle, une femme dans les années 30 au Québec : “Elle est le point de bascule entre deux époques et c’est ça qui me fascine”.Le Book Club est un podcast présenté par Agathe Le Taillandier. Agnès Martin-Lugand répond aux questions de la journaliste Raphaële Kranjcevic. Soukaïna Qabbal est à l’édition et à la coordination du Book Club. Florence Epandi a fait le montage de cet épisode et Jean-Baptiste Aubonnet a réalisé le mixage. Le Book Club est une création Louie Media aussi rendue possible grâce à Maureen Wilson, responsable éditoriale, Marion Girard, responsable de production, Charlotte Pudlowski, directrice éditoriale et Mélissa Bounoua, directrice des productions.Pour que les podcasts de Louie soient accessibles à toutes et tous, des retranscriptions écrites des épisodes sont disponibles sur notre site internet. Si celle de l’épisode que vous cherchez n’est pas encore disponible, vous pouvez nous écrire à hello@louiemedia.com Voir Acast.com/privacy pour les informations sur la vie privée et l'opt-out.

Odkrywaj najlepsze podcasty dzięki bezpłatnej aplikacji GetPodcast.

Subskrybuj ulubione podcasty, słuchaj odcinków offline i sprawdzaj najlepsze polecane podcasty.

iOS buttonAndroid button