Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

Pierre COURSIÈRES - "La digitalisation de la culture"

0:00
41:25
Reculer de 15 secondes
Avancer de 15 secondes

Le 4 novembre dernier, Jean-Pierre Letartre interrogeait Pierre Coursières, PDG des librairies Furet du Nord et Decitre, sur un sujet plus que jamais d'actualité : la culture et les loisirs peuvent-ils se digitaliser ?

Pierre Coursières est revenu sur la situation du Furet du Nord, qui depuis son rapprochement avec Decitre en 2018 est devenu le premier libraire indépendant de France. Selon lui, la situation actuelle est différente du premier confinement. Avec les conditions sanitaires mises en place pour préserver la santé des clients et des collaborateurs, les librairies sont des endroits sûrs.

Le directeur du Furet du Nord met en avant l’évolution des attentes des consommateurs avec la généralisation du télétravail. L’ordinateur qui était utilisé de manière ludique est redevenu un outil de travail à part entière. Le livre est devenu « la récréation après une journée d’écrans ».

« Le premier confinement a remis le livre au cœur des occupations. On a vu revenir dans nos librairies des populations qui n’y venaient pas ou plus. Avant la fermeture de nos librairies, nous avons connu un pic d’affluence. Il est de notre responsabilité en tant qu'entrepreneurs et chefs d'entreprise, de rendre l'expérience client plus riche et intéressante, grâce à une digitalisation réfléchie."

Cette conférence de presse était donnée à l'occasion du lancement du livre "Les Cafés de l’Après : DU LIVE AU LIVRE" qui synthétise les saisons 1 & 2 des podcasts #LesCafésdelAPRES

Commandez votre livre sur www.monengagement.fr

Ce livre est diffusé en échange d'un don. 100% des sommes récoltées sont reversées au projet Y Croire  www.ycroire.fr

D'autres épisodes de "Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille"

  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Patrick SCAUFLAIRE - "La connaissance de soi comme expérience de vie"

    54:17

    Il n’est pas facile d’avoir 20 ans aujourd’hui, de démarrer des études, parfois après une année de terminale tronquée.  La distanciation physique a été un test grandeur nature pour tous ceux qui étaient réfractaires aux nouveaux modes d’enseignement. Consciente de cette période difficile pour les étudiants, l’Université Catholique de Lille met tout en place pour les accompagner au mieux. Une panoplie d’actions a été mise en place, avec des aides d’urgence, pour palier à la fracture numérique et à la précarité étudiante.  « Lors de la formation de la génération actuelle, on a mesuré l’important du lien. Ce sont des jeunes qui ont une grande soif de don de sens pour leur activité professionnelle. Ce sont de belles personnes qui vont arriver dans les entreprises, des bons acteurs du changement ! » Dans cet épisode, Patrick Scauflaire, président-recteur de l’Université Catholique de Lille, nous parle de son espoir de voir une génération d’étudiants ressortir plus riche des enseignements de la crise. (1 mentions J'aime) 
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Muriel PÉNICAUD - "Réformer la France, c'est possible ?"

    52:20

    Dans cette épreuve de résilience collective que nous traversons, la réforme de la France n’est pas une priorité.  Le but est de trouver des solutions pour passer la tempête en faisant le moins de dégâts possibles. Mais il est important que le dialogue social se couple aux dialogues économiques et environnementaux. Manager par le sens et la cohérence est essentiel. Les jeunes ne resteront pas dans une entreprise rigide dans laquelle ils ne trouveront pas leur espace, et la crise nous impose d’accélérer ce changement de management.
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Ne ratez aucun épisode de Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille et abonnez-vous gratuitement à ce podcast dans l'application GetPodcast.

    iOS buttonAndroid button
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Raymond SOUBIE - "New deal social ou crise sociale ?"

    49:42

       Le 13 novembre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Raymond SOUBIE Président d’Adixio 🗨 Thème : New deal social ou crise sociale ? Raymond Soubie nous apporte son regard sur la crise actuelle et son optimisme sur les capacités de rebonds de la France. Selon Raymond Soubie, on peut décomposer cette crise inédite en 3 temps. D’abord celle d’un choc terrible avec l’annonce du confinement du pays, qui a entrainé des conséquences économiques graves avec une chute du PIB français de plus de 30% sur le deuxième trimestre et la disparition de 650 000 emplois au cours du premier semestre.   Ce choc a été surmonté grâce à l’intervention de l’Etat, avec le report des échéances fiscales, le PGE, le chômage partiel massif… Dans un deuxième temps, la reprise a été plus forte que prévu, notamment dans le secteur de l’industrie et des TP. Les deux tiers du plan de relance sont destinés à construire l’avenir et l’économie française d’ici 2030. Enfin, les prévisions qui étaient plutôt optimistes sont redevenues pessimistes, et la pandémie a repris, avec des courbes qui ressemblent à celle de la première vague.  Raymond Soubie constate également que l’APLD (Activité partielle longue durée) n’a pas eu le succès escompté. Le gouvernement constate que la seule formule qui fonctionne est le PSE, mais il faut l’améliorer.  La France a fait un effort beaucoup plus important que l’Allemagne sur le chômage partiel. Il faut aller vers une convergence des réactions. Il faut frapper un grand coup sur les sujets des partages de la valeur et de la gouvernance.
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Pierre COURSIÈRES - "La digitalisation de la culture"

    41:25

    Le 4 novembre dernier, Jean-Pierre Letartre interrogeait Pierre Coursières, PDG des librairies Furet du Nord et Decitre, sur un sujet plus que jamais d'actualité : la culture et les loisirs peuvent-ils se digitaliser ? Pierre Coursières est revenu sur la situation du Furet du Nord, qui depuis son rapprochement avec Decitre en 2018 est devenu le premier libraire indépendant de France. Selon lui, la situation actuelle est différente du premier confinement. Avec les conditions sanitaires mises en place pour préserver la santé des clients et des collaborateurs, les librairies sont des endroits sûrs. Le directeur du Furet du Nord met en avant l’évolution des attentes des consommateurs avec la généralisation du télétravail. L’ordinateur qui était utilisé de manière ludique est redevenu un outil de travail à part entière. Le livre est devenu « la récréation après une journée d’écrans ». « Le premier confinement a remis le livre au cœur des occupations. On a vu revenir dans nos librairies des populations qui n’y venaient pas ou plus. Avant la fermeture de nos librairies, nous avons connu un pic d’affluence. Il est de notre responsabilité en tant qu'entrepreneurs et chefs d'entreprise, de rendre l'expérience client plus riche et intéressante, grâce à une digitalisation réfléchie." Cette conférence de presse était donnée à l'occasion du lancement du livre "Les Cafés de l’Après : DU LIVE AU LIVRE" qui synthétise les saisons 1 & 2 des podcasts #LesCafésdelAPRES Commandez votre livre sur www.monengagement.fr Ce livre est diffusé en échange d'un don. 100% des sommes récoltées sont reversées au projet Y Croire  www.ycroire.fr
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Augustin DE ROMANET - "Comment voyagerons-nous dans le monde d'après ?"

    50:26

    Le 16 octobre 2020 – Jean-Pierre LETARTRE reçoit Augustin DE ROMANET, Président du groupe Aéroports de Paris 🗨 Thème : Comment voyagerons-nous dans le monde d’après ?    Le transport aérien est un témoin de la mondialisation. Il a été multiplié par 90 en 80 ans. En 1960, il y avait 100 millions de passagers et en 2019, on en comptait 4 milliards.  Le trafic long courrier a été heurté de plein fouet par la crise, et est aujourd’hui 12% de ce qu’il était en 2019. Pour autant, le secteur ne s’est pas arrêté, et le fret aérien se porte bien. Ce sont 2 millions de tonnes de marchandises qui transitent au niveau mondial chaque année. Les équipes du Groupe ADP ont été très réactives pendant la crise, et ont permis la livraison de matériel sanitaire partout dans le monde. Le trafic aérien tel qu’on l’a connu repartira nécessairement, mais à un rythme plus modéré. Dans le passé, il était réputé comme élégant et poli d’aller à l’autre bout du monde pour assister à un conseil d’administration. Aujourd’hui, c’est l’inverse. Il sera de bon ton de protéger la planète en le faisant en visioconférence. Augustin de Romanet dresse un état des lieux lucide de la situation dans le transport aérien, et nous fait part de son optimisme quant à l’avenir du secteur.
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Pierre GATTAZ

    51:48

    Le 1er juillet 2020 - Jean-Pierre LETARTRE reçoit Pierre Gattaz, Président Business Europe  🗨  Thème : C'est le moment de l'Europe ! Pierre Gattaz nous a éclairé sur les sujets d'importance, dont la France. Selon lui, en comparaison avec d'autres pays européens, nous avons traité la crise de façon brutale et anxiogène : on a l'a bien fait mais sans donner beaucoup d'espoir et dire qu'il y a un "après". Tu nous as parlé de la filière aéronautique en apportant une vision positive : même si nos comportements dans nos pays occidentaux vont changer, il ne faut pas oublier l'élévation du niveau de vie des consommateurs de nouveaux grands pays (Inde, Chine). L'aéronautique se vernis et respecte de plus en plus l'environnement. Le besoin du voyage va revenir même s'il va falloir attendre 2022 pour revenir à un niveau d'activité qu'on a connu ces dernières années.  Toujours en comparaison avec d'autres pays, on remarque que ceux qui marchent ce sont qui ont une économie forte, ceux qui s'appuient sur un bon dialogue social et sur une organisation décentralisée et sur un système public efficient. En France, on n'est pas encore au niveau : nous devons encore travailler sur cela pour créer ces 3 millions d'emplois dont nous aurons besoin pour revenir au plein emploi. Sur l'Europe, Pierre nous délivre un message positif sur la façon dont les institutions européennes ont fonctionné pendant cette crise notamment sur le plan financier et sur d'autres plans qui vont être développés (le green, le digital) et sur la vision. Thierry Breton prépare une vision sur "13 écosystème" : il dit qu'il faut aussi donner de l'enthousiasme, l'envie d'y croire.  Pierre Gattaz a le sens de la formule des 3P : performance, people et planète. Ces points sont les trois piliers sur lesquels on doit construire notre économie et notre avenir. 
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Xavier BERTRAND

    51:01

    Le 26 juin 2020 - Jean-Pierre LETARTRE reçoit Xavier Bertrand, Président de Région Hauts-de-France  🗨  Thème : La solution viendra des régions Chacun sait que la région a fait des choses pendant la crise. C'est une crise inédite qui a ralenti l'activité touristique. Si on n'anticipe pas rapidement, sanitairement, économiquement et socialement, il sera trop tard à la rentrée de septembre. L'Etat, les collectivités et le monde économique doit passer d'un rôle de pompier au rôle d'architecte : il faut reconstruire ensemble.  C'est le moment de faire les changements auxquels on pensait avant et qu'on n'osait pas faire : rendre possible ce qui était impossible.  Dès la semaine prochaine, Xavier Bertrand proposera un plan d'actions avec solutions utiles et concrètes. Pour l'emploi des jeunes par exemple, nous comptons réaliser des partenariats avec les entreprises. De plus, l'investissement public doit avoir un retour économique positif sur le territoire. Le renforcement de la fonction régalienne de l'Etat est indispensable aujourd'hui : pour protéger et éduquer. L'Etat doit poser un nouveau cadre avec les entrepreneurs, qui créent de l'emploi et de la valeur, mais aussi avec les collectivités avec un modèle français modernisé, basé sur la confiance. Il est essentiel de faire confiance à nos citoyens. Je suis inquiet sur la fracture sociale, les inégalités accentuées par la crise. Il faut faire très attention à préserver l'Humain.
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Laurence HERSZBERG

    52:08

    Le 23 juin 2020 - Jean-Pierre LETARTRE reçoit Laurence Herszberg, Directrice Générale de Séries Mania.  🗨  Thème : L'offre de festivals d'un territoire, miroir de son ambition ? Vous nous avez expliqué que l’engouement pour les séries s'explique car elles répondent à un besoin, elles parlent de personnages sur la durée et que l'histoire dépasse les personnages. Les séries nous font découvrir des univers qu'on ne connait pas ou même des histoires qu'on ne connait pas bien. Le festival SERIES MANIA est un élément essentiel de la culture et de l'audiovisuel. Faire ce festival à Lille, c'est grâce à la conviction de Martine Aubry et Xavier Bertrand. Le festival a recueilli un formidable accueil de tous et un engagement du public mais que si on veut que SERIES MANIA soit véritablement un élément de transformation et de promotion du territoire ou un vecteur important qui va le promouvoir mondialement, il faut que les acteurs économiques soutiennent cette organisation.  Le retour économique est important : tourisme, hôtellerie, restauration, la formation, l'implantation d'entreprises, etc... C'est comme ça qu'on créera un vrai écosystème qui fera de Lille et des Hauts-de-France, la place de la série avec toutes les conséquences économiques profitables et toutes les externalités positives que créera cet événement. L'année prochaine, le festival SERIES MANIA se déroulera en présentiel et en digital. A nous de nous mobiliser avec vous pour faire de cet événement, l'acte 1 des acteurs majeurs de la transformation : il faut agir local avec une résonance mondiale. Il faut relocaliser des activités sur le territoire : c'est un moyen pour lutter contre la primeur de la culture américaine. Il faut reconquérir notre souveraineté dans l'audiovisuel comme sur les datas, le cloud ou les masques. 
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Emmanuel METAIS

    49:38

    Le 19 juin 2020 - Jean-Pierre LETARTRE reçoit Emmanuel Métais, Directeur Général de l'EDHEC.  🗨  Thème : Comment préparer les jeunes à un monde incertain ?  On retient la notion de décider le plus tard possible pour être au plus près de la deadline. Aujourd'hui, tout le monde a envie d'avoir un impact sur le monde mais tout le monde n'a pas cette capacité d'exécution. Concernant la notion de la recherche, nous pouvons dire qu'il faut faire de la recherche en connaissance actionnable.  Pour le domaine de l'éducation, il est important de préparer les jeunes à devenir des responsables composites. Pour terminer ce rendez-vous, Emmanuel Metais dira : "L'humanité qui redevient humanité".
  • Les cafés de l'APRES du Comité Grand Lille podcast

    Didier LEROY

    58:25

    Le 16 juin 2020 - Jean-Pierre LETARTRE reçoit Didier Leroy, Vice-Président executif de Toyota  🗨  Thème : C'est le moment des managers Selon Didier Leroy, l'important est d'améliorer l'efficacité pour pouvoir redémarrer vite : couper les dépenses ne suffit pas. Très optimiste, il nous rapporte qu'il faut avoir des messages positifs et que le sourire fait toujours partie du message.  Il faut savoir travailler de différentes manières : cherchez à faire la différence, ne copiez pas, imprégnez-vous des valeurs et des méthodes. Il faut savoir donner du sens et de l'envie ! Le management doit être capable de trouver les bons équilibres entre l'individuel et le collectif, les compétences et les méthodes, le profit et le long terme. Dans une stratégie d'entreprise, Didier Leroy note l'importance du long terme pour avoir la possibilité de rêver car oui, "le rêve n'empêche pas l'action immédiate".

Découvrez le meilleur des podcasts sur l'application GetPodcast.

Abonnez-vous à tous vos podcasts préférés, écoutez les épisodes sans connexion internet et recevez des recommandations de podcasts passionnants.

iOS buttonAndroid button